Plafonnement du prix de l’état daté : un décret parti aux oubliettes ?

un décret parti aux oubliettes ?

Pour chaque vente en copropriété, le vendeur est tenu de transmettre au notaire un état daté pour pouvoir signer l’acte authentique de vente. Ce document est fourni par le syndic de copropriété, seul habilité à l’établir, pour informer les parties sur la situation financière du syndicat et du lot de copropriété objet de la vente.

L'état daté c'est quoi ?

L’établissement de l’état daté est un monopole du syndic, il n’y a que lui qui est détenteur des informations comptables destinées à l’établir. Ce document contient les informations comptables destinées à informer l’acquéreur sur le montant des charges à venir.Parallèlement ce document est exigé pour toute vente à titre de validité de cette dernière. Tous copropriétaire vendeur est donc obligé de solliciter ce document auprès du syndic de l’immeuble. 

Combien cela coûte ?

Cette prestation du syndic fait partie des « prestations particulières » faisant l’objet d’une facturation spécifique au copropriétaire vendeur. Les prix pratiqués par les syndics pour ce document sont assez variables, certains le facturent une centaine d’euros, quand d’autres facturent plus de 500 euros. Si chacun est libre de fixer le prix qu’il souhaite proposer, beaucoup de copropriétaires et d’associations dénoncent les tarifs pratiqués eu égard au temps passé pour la réalisation de l’acte (moins d’une heure).

L'apport de loi ALur du 24 mars 2014

Faisant suite à cette vague de contestation, la loi Alur du 24 mars 2014 a prévu de plafonner les tarifs des états datés par décret de manière à fixer un montant maximum. Près de trois ans après l’entrée en vigueur de cette loi, le décret n’est toujours pas paru et il ne semble pas que cela soit le cas prochainement. Ce décret verra-t-il le jour ? Difficile à dire tant la question ne semble plus d’actualité dans le monde de la copropriété.

Par ailleurs, qu’en est-il au regard de la possible prochaine refonte de la loi de 1965 ? A la lecture du projet établi par le GRECCO (Groupe de recherche sur la copropriété), on constate que là aussi il est fait un renvoi à un décret…

Peut-être faudrait-il compléter et rendre pleinement opérationnelle la loi Alur en publiant ce décret avant de songer à réformer la loi de 1965 ?

Comparez directement en ligne les Tarifs de Syndics de Copropriété

Seul site en France comparant directement les prix et services.

Gagnez du temps et faites des économies

Actualités

Autres artices : Copropriété

Tarifs Syndics : Comment s'y retrouver ?
Les honoraires de base proposés par les Syndics couvrent désormais les mêmes prestations, tour d’horizon sur ce qui est inclus dans les tarifs et ce qui ne l’est pas.
Révocation du Syndic : l’obligation de justifier d’un motif légitime confirmée
La question se pose fréquemment, votre Syndic ne fait pas grand-chose, vous voudriez changer, mais vous êtes engagés sur un contrat de 3 ans, pouvez-vous facilement vous séparer de votre Syndic ?
Indisponible pour votre assemblée ? Pensez à vous faire représenter
Votre assemblée se déroule prochainement et vous savez d’avance que vous ne pourrez y assister, sachez qu’il vous est possible de vous faire représenter par le biais d’un pouvoir. Cela vous permettra d’exercer votre droit de vote par l’intermédiaire d’un représentant présent à l’assemblée.


Commentaires

mijaisadu

30/03/2018

NEXITY (AIX EN PROVENCE ) facture 728 euros pour frais mutation d'un studio de 17m2 est ce normal où en est on du plafonnement ...décret merci

Mardo

06/04/2018

Bonjour. 1800 euros annuel de frais de syndic pour une résidence de 7 copropriétaires sans gardien sans ascenseur sans piscine plus 465 euros facturés au cas ou un besoin de gestion complémentaire ( impayés ,suivi contentieux ) arriverait en cours d’annee Est-ce normal ? Après avoir fait plusieurs comparatifs la fourchette est de 900 -1200 euros

Réalisez des économies et trouvez un meilleur prestataire comparez les offres de Syndics

Comparer
Logo syndicompare - Comparaison de Syndics